5 villes fantômes insolites en Europe

décembre, 3 2017

Se prélasser sur d’agréables terrasses, faire les boutiques et explorer d’intéressants musées, voilà le cliché associé à la visite d’une ville, mais il est également possible de sortir des sentiers battus ! À travers toute l’Europe, vous trouverez de petites villes fantômes vidées de leurs habitants à la suite d’un séisme ou d’une guerre, ou négligées au profit d’autres villes. Les plus téméraires peuvent même camper à proximité de ces villes …

Oradour-sur-Glane, France

Oradour-sur-Glane, France

Cette commune française a été fameusement prise sous le feu de l’occupant allemand en 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale. L’exécution en masse, probablement en représailles, perpétrée dans ce village a complètement décimé sa population, à l’exception des six personnes qui survécurent à ce massacre. Après cette destruction, il a été décidé de ne pas restaurer le village, et de laisser le tout en l’état, y compris la voiture du médecin au beau milieu de la place. La visite du musée et une balade à travers le village détruit laissent une impression indélébile.

Craco, Italie

Craco, Italie

Fondé au VIIIe siècle et situé tout en bas au sud de la botte italienne, le village de Craco fut bâti sur une colline. En raison des glissements de terrain à répétition, la population a dû déménager vers un village situé plus bas, ce qui laisse une magnifique petite ville idyllique abandonnée qui sert régulièrement de lieu de tournage cinématographique, et notamment pour le James Bond, Quantum of Solace. Le village abandonné de Craco, repris sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, est désormais utilisé comme parc scientifique. Les scientifiques y analysent et cartographient les glissements de terrain et la dénivellation des lieux.

Belchite, Espagne

Belchite, Espagne

Tout comme Oradour-sur-Glane en France, la commune de Belchite a été le théâtre de nombreux combats. Deux importantes batailles de l’histoire d’Espagne, l’une en 1809 au cours de la guerre d’indépendance contre Napoléon et l’autre lors des assauts répétés pour la prise de Belchite pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, se sont déroulées sur son territoire. Les bombardements intenses sur Belchite pendant la guerre civile ont rasé la commune. À l’époque, Franco a décidé de construire un nouveau village à côté du bourg détruit de Belchite et de laisser l’ancien village en l’état en souvenir de la guerre. Une balade à travers le village vous fera longer les anciennes façades d’églises et de maisons où l’histoire est toujours omniprésente.

Doel, Belgique

Doel, Belgique

Une ville n’est pas toujours abandonnée en raison d’une guerre ou d’une catastrophe naturelle. Il arrive que des villes s’étendent à tel point que les petits villages limitrophes ont le dessous et que la population abandonne les lieux. C’est ce qui s’est passé à Doel en Belgique. Au fil des ans, ce village des environs d’Anvers a été étouffé par le port d’Anvers et la centrale nucléaire. L’expansion du port a rendu le village invivable et fait fuir ses habitants, à l’exception de 25 irréductibles. En déambulant dans le village, tout un chacun sera étonné de découvrir les graffitis artistiques ornant les murs des maisons, sans oublier l’ambiance effrayante qui y règne. Vous ne pouvez cependant pas entrer dans les maisons, étant donné que ce sont toujours des propriétés privées.

Balestrino, Italie

Balestrino, Italie

Balestrino est probablement la ville fantôme la plus mystérieuse d’Italie. Aux environs de 1890, les habitants ont vraisemblablement tellement souffert des puissants tremblements de terre, tout comme à Craco, qu’une partie de la population a déjà quitté les lieux à l’époque. Les derniers habitants ont abandonné le village en 1953, car le lieu était dangereux pour y vivre à cause des séismes. Depuis lors, le village est désert, et on a l’impression que le temps s’y est arrêté. Les ruelles couvertes de végétation et les façades rongées par les intempéries lui confèrent une ambiance mystérieuse.

Le camping à proximité des villes fantômes

Il est possible de camper à moins de 100 kilomètres d’une ville fantôme dans les campings suivants !

Si vous connaissez d’autres villes insolites abandonnées en Europe, faites-le nous savoir en postant une réaction. Nous sommes tout ouïe !

Esther Schaap
  • Auteur: Esther Schaap
  • Esther aime voyager, qu'il s'agisse d'escapades citadines ou de vacances en camping. Il y a cependant une condition : les environs doivent receler un nombre suffisant de musées et d'anciens monuments pour entretenir sa soif de culture. Ce n'est donc pas pour rien si la France, l'Espagne et l'Italie ont sa préférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Confidental Infomation