Un petit bonjour d’Eline : mon expérience glamping

Pourquoi suis-je partie en vacances en septembre ? Parce que ça fait du bien de se dire que c’est encore un peu les vacances ! Tout le monde autour de moi est déjà parti et raconte de belles histoires de vacances, mais ils ont déjà tous repris normalement leur quotidien. Quand, au printemps, j’annonce que je pars en vacances en septembre, on me répond souvent : « Seulement en septembre ! Je m’en vais bientôt, moi. » Une fois septembre arrivé, lorsque je dis que je pars en vacances, j’entends alors : « Oh, chouette. Moi aussi, j’aimerais bien repartir. »

Au début de cette année, mon compagnon et moi avons commencé à chercher un chouette endroit où partir. Notre choix s’est porté sur une SunLodge, au Camping Cavallino, en Italie, tout près de Venise. Le transport n’a pas été compliqué, nous avons pris notre voiture et emmené à peu près tout ce qu’on voulait ! Les vacances avaient déjà commencé plus tôt pour nous, avec la préparation, le chargement de la voiture et bien sûr, la route.

Une route souvent synonyme de stress …

Tout peut arriver en voyage. Je m’inquiétais tout le temps pour la météo et pour le camping lui-même, espérant qu’il conviendrait. Je vérifiais les prévisions toutes les cinq minutes et heureusement, elles étaient bonnes. Tout semblait parfait. Jusqu’à ce petit éclat dans le pare-brise, et bien sûr, nous n’avions pas de ruban adhésif. L’autocollant de re-fermeture du jambon nous a sauvé la mise, et le voyage a pu reprendre normalement. Pour aller en Italie, je préfère prendre la route plutôt que l’avion. Il y a tellement plus à voir ici, en bas, et plus vous approchez de la destination, plus la température grimpe.

En route

Pourrais-je rester ici deux semaines ?

L’arrivée n’est jamais de tout repos : j’ai peur d’avoir oublié quelque chose ou qu’il y ait un problème avec la réservation. Heureusement, tout était en ordre. L’arrivée est aussi le moment idéal d’un petit apéro et pourquoi pas au camping même ? Profiter de la cuisine locale avec le soleil italien sur le visage. Mon compagnon et moi avons donc pris un petit verre pour célébrer nos vacances.

La plage du Camping Village Cavallino

La SunLodge Aspen sous toutes ses coutures

La première chose que je fais en vacances, c’est de partir à la découverte de ce qui m’entoure. Qu’est-ce qu’il y a ici et où est-ce que je peux le trouver ? J’aime particulièrement tout déballer rapidement et partir le plus vite possible. Mais … il faut d’abord tout ranger. J’aime aussi prévoir le séjour à l’avance parce que deux semaines passent très vite… Donc pas d’internet, se déconnecter un peu de tout, et seulement profiter. La SunLodge est presque toute la journée à l’ombre. Idéal pour un petit jeu de société et siroter une boisson fraîche après une journée au soleil.

SunLodge

Le choix parfait pour la basse saison

Autour de moi, je n’entends pas beaucoup de néerlandais, et lorsque c’est le cas, c’est vraiment frappant. Les plaques d’immatriculation des voitures sont principalement allemandes ou italiennes. Quand je vais chercher des petits pains frais tôt le matin, je marche tranquillement jusqu’à la boulangerie. La bonne odeur du pain chaud envahit l’air. Mais une fois dans le magasin, le stress du choix. Comment vais-je expliquer ce que je veux ? Je m’en suis sortie en parlant avec les mains. En cachette, je me rends jusqu’à la plage pour admirer le lever du soleil et c’était presque magique, j’étais quasiment toute seule. Quelques heures plus tard, lorsque je retourne à la plage, je m’étonne du grand nombre de personnes présentes, même avec 30 degrés. Je pose ma serviette et profite du soleil. Si j’ai trop chaud, pas de problème, la mer est à mes pieds et a l’air magnifique. Un rafraîchissement bienvenu.

L'île de Burano

Cuisiner ? Sûrement pas !

Le soleil se couche, et je profite encore quelques minutes du soleil du soir sur la plage. Seule ou à deux, peu m’importe, bien que le moment est plus romantique à deux. Je suis en Italie, il est donc hors de question que je ne profite pas de la formidable cuisine et que je me fatigue à montrer mes « talents » de cuisinière. Chaque soir, nous découvrons un autre restaurant. Un petit tour sur le menu, et on choisit encore une fois une délicieuse pizza ou un plat de pâtes. En deux temps, trois mouvements, on vous apporte votre plat et cela me rappelle pourquoi je ne cuisine pas moi-même en vacances. Je profite de la brise du soir, et me dit qu’une autre journée est déjà passée.

Un pizza délicieux

Profiter au maximum

J’ai fait tout ce que je pouvais, et visité tout ce qu’il y avait à voir. Par exemple, l’île de Burano, ses maisons très colorées et ses habitants qui étendent leur lessive à l’air libre. De chouettes petites ruelles près de l’eau, avec terrasses et restaurants. Cela en vaut vraiment la peine et toutes ces couleurs sont splendides. J’ai déjà été à Venise, mais je voulais bien sûr y retourner avec mon compagnon. Là aussi, j’ai vu la différence avec la haute saison, nous avions le temps et la place de tout regarder à notre aise. Je me suis aussi rendue à Caorle, Jesolo, et Trévise. Bien que plus petites, ces villes ne manquent pour autant pas de charme.

Partir vous-mêmes à la découverte de ce qui vous entoure, c’est vraiment ça les vacances. La SunLodge Aspen s’est avérée être le logement idéal. En camping certes, mais avec une touche chic.

Eline van de Pol
  • Auteur: Eline van de Pol
  • Toujours aussi fan de camping, même après toutes ces vacances en camping en famille ! Des endroits magnifiques, des villes romantiques. A l’aventure à la maison et à l’étranger. Au plus il y a d’aventures, au mieux c’est. Eline partage avec plaisir les endroits qu’elle visite pendant ses vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.